402 que l’on peut classer par catégories, sans que celles-ci ne soit figées tant la versatilité des gamers est cruelle.

On y trouve les piliers incontournables rares et chers (GOURCUFF), les chouchous qu’on garde jalousement (vous ne croyez pas que j’allais citer le mien), les héros d’un jour qui repartiront vite aux oubliettes (KONE le Boulonnais), les quasi-inconnus avec quelques pff qui espèrent, un jour sortir de l’anonymat (LAMAH), les blessés récurrents (PERRIN ), les retours improbables (FRAU) les yo-yotistes qui montent et descendent régulièrement (MOUNIER ) et … YAHIA propriété d’un gamer pour la modeste somme de 8 674 562 € qui se morfond d’avoir un autre preneur pour former un groupe Facebook.

402 parmi lesquels chaque année sortent du lot deux ou trois spécimen par leurs performances ou plutôt par leurs non performances au désespoir de certains gamers qui avaient loué haut et fort l’arrivée du nouveau PELE (ou SKOBLAR pour ceux qui ne sortent jamais de Marseille) .

Les anciens se rappellent de LLACER, VACHOUSEK, BAKARI, BUENO, KOKE, BETO, TAIDER , BONNISSEL, CIVELLI ou FIORESE et plus récemment RODRIGUEZ, BIRSA ou MOUSSILOU.

Nous pouvons au passage remercier « petit perrin » qui dans cette rubrique nous a fourni de bonnes munitions pour tirer à boulets rouges !

402 joueurs ,402 personnages ,402 visages que les gamers ne connaissent pas tous évidemment même si on va au stade, si on regarde les matches à la télé ou si on collectionne les vignettes Panini.

402 parmi lesquels une douzaine que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Je me suis proposé de vous les présenter ces quelques joueurs toujours en L1 donc présents sur idem que j’ai eu l’occasion de côtoyer ces dernières années.

Une occasion de mieux découvrir ou comprendre certains échecs ou de découvrir que derrière chaque PV ou MV que derrière chaque carne ou buteur de génie, il y a avant tout un homme.

Je vais commencer par MOUSSILLOU eh oui je commence fort !

Pro depuis 2001, Matt 26 ans a inscrit 27 buts en 132 rencontres de Ligue 1. MOUSSILLOU détient 2 titres très différents : celui du Hattrick le plus rapide de l'histoire de la L1 (en 5 mn) lors de son quadruplé face à Istres victoire 8-0 du LOSC) au printemps 2005. C'est l’année ou le LOCS finit 2e.

L’autre moins glorieux : le Ballon de plomb 2007. Pourquoi cette chute vertigineuse pour celui que j’ai rencontré en 2001 et que je considérais comme un grand espoir (il avait d’ailleurs été sélectionné 4 fois en équipe de France espoir) ?

Un mec super sympa, disponible toujours de bonne humeur. Les aléas de la vie de footballeur : blessures aux mauvais moments, concurrence avec MANCHEV puis ODEMWINGIE.

Contrat en or au PSG que refuse le LOCS en 2005, la condamnation de son frère pour vol (c’était en fait un cousin) pour le quel il paiera plus de 20 000 € aux banques pour alléger la peine et se rendra chaque semaine au parloir, souvent malgré l’interdiction de PUEL (cela lui vaudra une mise à l’écart du groupe) et pour un mec qui marche au moral : c’est la dégringolade !

StEtienne, Nice, Marseille, le Qatar n’arriveront pas à le sortir du gouffre (on attend trop de lui de suite).

Histoire banale, du Zola de La Courneuve d’où il est originaire.

Pour idem, il est devenu le symbole de la carne ou de la brèle. De PV potentielle, il est devenu la MV absolue. Mais dans ce milieu et comme j’ai foi en l’individu, rien n’est jamais irréversible et Pedretti a lui aussi reçu le ballon de plomb avant de se retrouver cette année leader (temporaire) de L1.

Qui sait ?

La semaine prochaine : WIMBEE.